Le Togo s’imprègne du modèle gabonais de la CNAMGS

Une délégation togolaise séjourne depuis le mercredi 18 septembre 2013 dans la capitale gabonaise en vue de s’imprégner du fonctionnement de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) et d’échanger avec leur partenaire gabonais dans le cadre de la pratique de l’assurance maladie.

Le siège de l’Institut national de l’assurance maladie (Inam) au Togo.© togoactualite.com

Le siège de l’Institut national de l’assurance maladie (Inam) au Togo.© togoactualite.com

Comme de nombreux pays désormais, le Togo veut s’engager sur la voie de la protection sociale effective. Il s’agit essentiellement d’apporter un mieux être et de meilleures conditions de vie aux populations de ce pays. Pour y parvenir, il s’est avéré nécessaire d’effectuer des missions dans les pays du continent perçus comme des pionniers dans le système d’assurance maladie et ayant, d’une certainement manière, les même réalités que le Togo.

Ainsi, indique le communiqué officiel annonçant la visite de la délégation togolaise à Libreville, «dans le souci d’étendre la protection sociale à la population et de permettre à chaque Togolais  d’accéder à un minimum de soins de santé, le gouvernement du Togo envoie une mission à Libreville afin de s’enquérir de l’expérience gabonaise en matière d’organisation et de fonctionnement de l’assurance maladie».

Conduite par Evariste Winga, directeur de la Gestion des bénéficiaires de l’Institut national de l’assurance maladie (Inam), la délégation togolaise a eu une séance de travail avec les responsables de la CNAMGS à leur siège de Libreville. Il s’est agit pour ce groupe de mieux cerner les aspects articulés autour de l’organisation et du fonctionnement de la CNAMGS, le système d’information, la gestion technique (immatriculation, recouvrement des cotisations et autres sources de financement, gestion des prestations), l’organisation du contrôle médical et les différents outils utilisés par la CNAMGS (Cartes d’assuré, feuille de prestations, etc.).

Les responsables de la CNAMGS emmenés par leur directeur général adjoint, Guillaume Opaga Okouma, ont longuement échangé avec leurs hôtes sur toutes ces problématiques. «Nous sommes satisfaits de la présentation de la structure, les échanges nous ont permis de d’éclairer les zones d’ombre de notre système. Nous voulons évoluer dans un secteur appelé informel chez nous mais que la CNAMGS a appelé Gabonais économiquement faibles. Nous avons encore des difficultés à le maîtriser et nous constatons que le Gabon a plutôt commencé par cette catégorie», a déclaré le chef de la délégation togolaise.

Après les séances de travail, la délégation qui séjourne à Libreville jusqu’au 20 septembre, visitera certaines directions de la CNAMGS, les centres agrées de soins, de même que les pharmacies et officines qui traitent avec la structure d’assurance maladie au Gabon.

Le Togo vient ainsi confirmer les performances de la CNAMGS dans la maîtrise du domaine de l’assurance maladie. Car, ce pays arrive au Gabon après d’autres, parmi lesquels le Mali, la Côte d’Ivoire et le Burkina-Faso. Une délégation de ce dernier pays, conduite par le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Sécurité sociale, Apollinaire Soungalo Ouattara, avait en effet séjourné, du 27 juillet au 1er août 2012, à Libreville, pour s’inspirer du modèle gabonais de la protection sociale à travers la CNAMGS.

 

Laisser un commentaire